Informations

Passé sous Linux, adieu Windows

Écrit par Super Utilisateur.

A - Introduction / histoire personnelle

barbarian screenAujourd'hui âgé de 40 ans, j'ai découvert tout petit l'informatique à l'école puis avec mes voisins et les copains qui avaient Thomson MO5, console Videopac, Atari 2600 et autres. Je ne tenais pas vraiment compte de l'informatique jusqu'à ce que mon voisin me montre un Amstrad CPC 6128 à disquette vers le milieu des années 80 (waouh !!!, dis comme ça j'ai l'impression d'être un ancêtre),

le top de cette époque pour jouer à Barbarian de palace (à ma connaissance, le jeu avait été interdit à la vente en Angleterre, car trop bourrin, on pouvait décapité l'adversaire). Le système était le basic il fallait mettre la disquette dans le CPC et y mettre des commandes genre CAT pour voir ce qu'il y avait comme fichier dans la disquette puis RUN »BIDULE pour lancer le fichier et ainsi accéder aux jeux.

J'ai de suite chopper le virus jeux informatique, puis il m'a fallu attendre 1989 pour voir arriver le Grall à la maison, un AMIGA 500. Plus aucunes commandes, on met une disquette dans son lecteur, démarrage automatique et on joue. Il n'y avait plus que les jeux qui m'intéressaient et peut-être aussi trouver des méthodes pour cracker et copier des jeux pour les refiler aux copains. Pour en revenir au sujet dans ces années-là on achetait un ordinateur, on l'utilisait directement sans se poser la question de comment ça marchait et aucuns ordinateurs n'avaient de compatibilité entre eux.

Ensuite, j'ai eu mon premier PC un 386 SX 16 Mzh avec 1méga de RAM (une fortune à l'époque) avec DOS début des années 90, j'ai découvert les commandes pour utiliser et lancer des applications et le Windows 3.11 pour Workgroup. J'ai été contraint de formater une bonne dizaine de fois le PC car je bidouillais à mort pour tenter de lancer Windows 3.11 et mes jeux en même temps, c'était vraiment un bordel en y repensant mais j'aimais ça.

bsodWindows 95 est arrivé on lançait le pc, tout démarrait et était prêt à l'usage. Il y avait quand même ces histoires de drivers pour l'imprimante, le scanner (séparé), la manette de jeu qui avait tendance à nous énerver, car il y avait souvent des conflits et des bugs (les fameux écrans bleu).

J'arrive à la fin de cette introduction avec l'arrivée d'internet. Dans les magasines de l'époque, l'on voyait pas mal d'articles sur internet et ce qu'on pouvait y trouver. Aussi dans ces magasines, il y avait souvent un cd rom avec les kits de connexion gratuite (2 heures gratuites avec AOL par exemple), j'ai donc investi dans un modem 14400 bauds et tenté ma première connexion et j'ai eu ma seconde claque en 97, j'avais accès à énormément de contenus gratuitement et des infos que je ne trouvais jamais dans les magasines ou à la TV. On passait des heures sur les chats AOL avec les copains en bloquant la ligne téléphonique des parents et on se prenait des méga facture France Télécom parce qu'on était accros au web.

B - Ma première approche du Pingouin

linuxmagUn jour dans un magasine un article parlait d'un émulateur Amiga qui s'appelait UAE, un émulateur est un logiciel qui permet de faire fonctionner des applications d'un système (souvent obsolète) sur un autre système et j'avais très envie de l'essayer et de retrouver les jeux Amiga que j'utilisais lorsque j'étais plus jeune, mais cet émulateur n'existait que pour un système qui s'appelle Linux inclus dans un CD Rom fournis avec un autre Magasine.

Parce que je suis Geek j'ai tenté un million de fois de l'installer sur mon pc sans vraiment réussir et j'ai été contraint d'attendre qu'une version de cet émulateur sois disponible sous Windows quelques temps plus tard.

Plus tard, dans le début des années 2000, on commençait à voir des distributions Linux dans certains magasines (Mandriva, Red Hat …), j'avais donc décidé de tenter une installation sur une machine virtuelle (Virtual PC) et découvrir ce qu'il en était. Les premières tentatives ont étées difficiles, mais je suis quand même parvenu à installer la Mandriva avec un gestionnaire de fenêtres KDE et cela ne m'a pas déplu. Peu de temps après j'ai tenté l'installation d'une Mandriva en dual-Boot avec un Windows XP, tout marchait pour le mieux, j'ai pu découvrir enfin un système d'exploitation qui s'installe sur un ordinateur autre que Windows.

En 2006 après quelques années d'utilisation d'un système Linux, j'avais tous les outils Linux équivalent que je pouvais trouver sous Windows. J'ai donc à cette période décider de supprimer Windows et d'être à 100 % Libre. J'ai gardé quand même un windows en virtuel sous Virtualbox au cas où.

C - Mon usage de Linux

kubuntuAujourd'hui, j'utilise Linux Kubuntu pour tout. Surfer sur le web, traitement de texte, gestion de mes photos, gestion de mes musiques, jouer aux émulateurs, imprimer et scanner, ...

Travailler, je suis développeur Web, j'utilise Firefox et Chromium (Chrome en libre) et j'utilise Gphpedit pour bosser mon code sur un serveur interne apache / MySQL / PHP toujours à jour.

Mon système Linux me sert à tout faire et je ne regrette pas mon passage au système libre, les logiciels sont aujourd'hui matures et de qualité professionnelle voir d'un niveau supérieur à certains logiciels propriétaires dans de nombreux domaines.

Certains logiciels peuvent me manquer étant graphiste de formation comme Adobe Photoshop et Illustrator qui n'ont pas leur équivalent, l'on peut quand même les utiliser sous certaines conditions avec Wine qui permet de faire fonctionner un logiciel Windows directement sous Linux sans machine virtuelle.

D - Quels sont les points qui m'ont poussé à abandonner Windows ?

D – 1. L'installation du système :

a. Windows :

anti windows meme

L'installation du Windows de 95 à maintenant Windows 10, il vous faut une patience extrême.

En premier lieu, l'on doit savoir si le matériel du PC peut accepter le Windows, Windows 10 demande 1 Giga de Ram minimum et 16 Go de place sur le disque dur pour sa version 32 bit (la distribution Lubuntu peut fonctionner sur un Pentium 4 avec 512 méga de ram et un espace disque de 5Go). Après avoir rempli les formulaires et saisi la Licence Windows, l'installation du système s‘effectue complètement après trois ou quatre redémarrages et que l'on ne sait pas à quoi sa sert, il faut dans la plupart des cas installer les drivers pour le réseau, la vidéo, l'imprimante et scanner, les autres … et surtout les retrouvés. Qui n'a pas galéré à retrouver le mini cd-rom planqué dans un carton pour faire fonctionner le réseau du pc?

Une fois le driver installé il vous faut connecté le réseau filaire ou le Wifi, sans vouloir jeter le pc, car la connexion réseau ou Wifi ne s'effectue pas et on ne comprend pas pourquoi ?! Il vous faut alors aller dans les paramètres Windows et trouver l'icône réseau parmi les 50 autres icônes qu'on n'utilisent jamais. Le comble est que si on doit avoir une configuration réseau un peu spéciale, on a énormément de cases à coché et d'interminables options qu'on comprend pas à quoi sa sert, un bordel sans nom même pour un informaticien qui normalement s'y connaît.

Après tout ça c'est pas fini, car il faut mettre le Windows à jour, après avoir lancé Windows update l'on redémarre encore deux ou trois fois de plus et l'on pense en avoir terminé, il y a encore d'autres mises à jour.

On peut facilement passer un jour complet à installer Windows sur un PC.

b. Linux :

Pour l'installation Linux, l'on prend son Cd Rom ou clé USB bootable, on sélectionne quelques options dont la possibilité de se connecté directement à internet soit par le réseau filaire ou le Wifi qui permet de faire les mises à jour du système directement lors de l'installation. Les drivers (libres) sont en général auto détectés et inclus dans les distributions ce qui nous permettent de gagner un temps fou lors de l'installation, les drivers libres qui permettent l'usage de tel ou tel matériel ne nous installent aucun logiciel superflu !! Attention un point négatif sur Linux, certains matériels qui ne sont pas pris en compte peuvent entraîner des problématiques d'installations de drivers (certains drivers peuvent ne pas être encore disponibles et c'est difficile dans ces cas-là de pouvoir les utiliser, mais heureusement cela devient assez rare). On peut même suivant la distribution naviguer sur internet en attendant la fin de l'installation qui est assez rapide (si vous avez connecté votre réseau et demandé à faire les mises à jour système votre débit internet vous fera patienter un peu plus).

Les logiciels de base sont très nombreux (LibreOffice, Thunderbird pour les Emails, Firefox pour la navigation internet et bien d'autres) et permettent l'utilisation du PC directement après la finalisation de l'installation. Il n'y a qu'un seul redémarrage après l'installation. Si vous avez connecté en Wifi votre PC pour l'installation, il aura gardé en mémoire les paramètres après votre premier démarrage officiel sur Système Libre.

Il vous manquera peut être ensuite des logiciels pour votre usage, il suffit de lancer le gestionnaire de packages ou le logiciel « Logithèque » où tous les logiciels sont centralisés, il n'y a alors plus besoin de fouiller le web, à la recherche de logiciel qui peut aussi s'avérer très long.

D – 2. L'installation obligatoire de logiciels.

a. Windows :

Une fois le système d'exploitation Windows installé, il est obligatoire d'installer un anti virus et il y en a de toutes sortes gratuits ou payants qui pompe un peu de ressources au PC. Si on installe le driver officiel de l'imprimante, l'on nous obligerait souvent à installer leur logiciel de traitement d'image, de scan et un logiciel superflus pour toujours savoir la capacité des cartouches en temps réel. À cela, on y ajoute les petits logiciels qui vérifient la mise jours de tel et tel logiciels comme par exemple les Google Chrome, Adobe Acrobat Reader, Adobe Flash, Java sans compter tous les autres logiciels qui ajoutent leur application de vérification de version et ce sans l'accord de l'utilisateur. Certains utilisateurs de Windows vont cumulé anti virus, anti ad-aware et plein d'autres bidule qui font ramer le PC.

pubwindows"Sans accord de l'utilisateur", ce terme est trop courant sur la plate-forme Windows, vous installer un logiciel pour tester et vous vous apercevez qu'il y a de la pub en plus lorsque vous naviguer sur internet. Votre anti virus ne vous a pas alerté et vous ne savez plus que faire, vous ne trouvez rien dans les logiciels à désinstaller alors vous cherchez sur les forums des informations sur ces pubs qui s'affichent. Vous déterminez enfin qu'il s'agit d'un Ad-Aware et que vous allez devoir installer trois autres logiciels pour le supprimer sur conseil d'une personne sur un forum, au final vous en prenez deux nouveaux ad-aware supplémentaires voir des virus, car le conseiller du forum vous à juste transmit les deux premiers logiciels conseillé par google sans lui-même les avoir installés.

b. Linux :

Lorsque j'ai besoin d'un logiciel, je regarde dans le logiciel « Logithèque Ubuntu» sur la distribution Kubuntu que j'utilise, de là j'ai une liste très fournis de logiciels vérifiés (avec très important les commentaires des utilisateurs) que je peux installer et désinstaller les yeux fermés. Tout est centralisé, décris avec des captures d'écrans un peu comme google Playstore ou Itunes, mais pratiquement tout est gratuit et il n'y a pas de surprise de logiciel qui installe un micro logiciel en arrière-plan sauf Chrome (la version officielle) de Google qui est un logiciel propriétaire. Aucun logiciel Linux ne pourra être installé sans le mot de passe administrateur du système Linux.

D – 3. La logithèque

a. Windows :

Il y a bien un point positif sur windows, c'est la quantité de logiciels disponibles qui n'a pas son pareil sous windows. Mais il vous faudra les tester et les rechercher pour trouver votre bonheur avec les problématiques précédemment cités. Les logiciels propriétaires fabriqués sous Windows ne fonctionnent que sous Windows.

b. Linux :

logiciel linuxLa logithèque est vraiment moins bien fournis, mais il y a toujours le moyen d'avoir un équivalent sous Linux et si l'on ne trouve pas son bonheur, ne pas hésiter d'utiliser Wine pour faire fonctionner un logiciel Windows sous Linux comme par exemple Winrar. Un logiciel open source peut être porté sur toutes les plate-formes (Windows, OSX, Android …).

D – 4. La sécurité

Je dois dire que sur ce point-là rien y fait, la sécurité du système d'exploitation Windows seule est parfaite. La conception même du système fait que ce sont les logiciels qu'on y ajoute qui rend ce système sécuritairement dangereux puisque les logiciels insérés cohabitent complètement avec les données personnelles. Aussi il y a une notion sur les droits de dossiers qui sont bien moins poussées que sur système Unix qui rend le système très fragile.

a. les droits de dossiers

Sous Windows ouvrez votre gestionnaire de fichiers sans forcément être un administrateur à la racine du disque dur C : et supprimez tous les dossiers et fichiers (ainsi que les sous dossiers et sous fichiers) que vous pourrez, certains fichiers seront impossibles à supprimer, mais pas tous. Ensuite, redémarrez et vous comprendrez que le PC ne pourra plus fonctionner correctement puisque des fichiers essentiels au système d‘exploitation auront été supprimés. Toutes vos données personnelles auront aussi étés supprimés.

Sous Linux, effectuez la même opération, votre PC redémarrera sans problème par contre vos données personnelles seront supprimées. Ceci est d'ordre de la conception même du système sur les droits de dossiers qui obligent à toutes modifications d'un fichier dans la partie système d'exploitation ou logiciel installé le mot de passe Administrateur.

b. la séparation des données personnelles et du système d'exploitation

Par exemple : Que ce soit sous windows ou Linux, votre système n'est plus stable à force de modifications et vous ne pouvez plus accéder à vos fichiers personnels.

Vous décidez de tout réinstaller votre système.

Sous Windows, si vous formatez la partition du système d'exploitation: vous perdrez vos données personnelles, car vos données personnelles et le système d'exploitation sont sur la même (vous pouvez tout de même faire cette séparation, mais un novice aura des difficultés). Sous Linux dans la plupart des distributions, le système d'exploitation et les logiciels ne sont pas stockés sur la même partition du disque dur qui même après une réinstallation complète du système vous permettra de récupérer vos données personnelle.

c. La base de registre

Le fonctionnement du système Windows est basé sur une base de registre, si on l'ouvre et on supprime tout et n'importe quoi, certains logiciels ne fonctionneront plus voir le PC ne redémarrera plus.

Sur Linux, il n'y a pas de base de registre.

d. Les virus

Il y a des centaines de milliers de virus, ad-aware ou autre cochonnerie pour Windows.

Sous Linux il n'y en a que quelques-uns qui produisent des effets dans la partie personnelle (du fait des droits d'accès des fichiers et dossiers). Les virus les plus durs sur Linux sont éradiqués par des mises à jour très fréquentes du système. Je peux donc me permettre de naviguer sur le web sans aucun anti-virus.

e. Une sécurité accrue parce que code sources est ouvert.

Un des points qui m'insurge d'entendre, les pro Windows osent dire que le fait de ne pas montrer le code sources de leurs logiciels permet une meilleure sécurité. Il y a des problèmes de sécurité et bugs sur tous systèmes informatique existants, mais la lenteur de régularisation des bugs et trous de sécurités dans les logiciels propriétaires surtout ces dernières années sont pour moi déplorable et surtout peuvent être extrêmement dangereux pour tous les utilisateurs (l'on paie pour être emm..dés ?).

Aujourd'hui, Windows est tellement une usine à gaze qu'ils cumulent les problématiques de corrections, ils ont aussi osés sortir une version de Windows qui ne fonctionne pas (10) et qu'ils tentent de corriger désespérément dans un second temps, c'est complètement suicidaire.

http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-mise-a-jour-windows-10-les-problemes-s-accumulent-62610.html

Les distributions Linux ont aussi leur lots de problèmes qui peuvent être aussi graves, mais sont résolus très rapidement. http://www.developpez.com/actu/80696/Linux-secoue-par-une-faille-de-securite-critique-dans-glibc-Ghost-permet-de-prendre-le-controle-d-un-systeme-affecte/

Pour se rendre compte de l'ampleur de l'insécurité d'un système d'exploitation propriétaire dont on n'a pas accès au code sources comparer à un système libre et open sources : https://www.exploit-db.com/local/

D – 5. Les mises à jour

windows updateSous Windows, les mises à jour sont nombreuses mais lorsqu'il y en a des mises, c'est l'obligation de redémarrer le PC. Les mises à jour de Windows Update, c'est uniquement pour les produits Microsoft. Je n'ai jamais compris pourquoi il fallait télécharger 500 ko de mise à jour pour attendre cinq minutes et redémarrer le PC ensuite.

Sous Linux, les mises à jour concernent tous les logiciels (Firefox, Libre Office … ) et le système d'exploitation. Elles sont rapides et ne nécessitent pas forcement un redémarrage sauf pour la mise à jour du coeur du système Linux. Si un bug ou un problème de sécurité sont détectés, des mises à jour sont très vite rendus publique.  http://www.zdnet.fr/actualites/pirater-linux-c-est-possible-mais-attention-a-la-tendinite-39830024.htm

D - 6. Les paramétrages

Sous windows, allez dans les paramètres, c'est un bordel sans nom, il faut bien trois minutes de réflexion pour trouver l'icône qui nous intéresse. Les options sont confuses et me donnent des boutons. C'est un système fait par des informaticiens qui n'ont pas de designer pour rendre cette interface instinctif.

Sous Linux comme sur Mac OSX, des personnes ont réfléchi à la simplicité recherche et d'agencement des options du système d'exploitation (cela dépend aussi du gestionnaire de fenêtres) tout est bien réfléchi.

D – 7. Son prix et sa légalité

Entre 70 et 100 € du prix totale d'un PC neuf est réservé pour l'achat d'une licence Windows. En France il est illégale de ne pas afficher le prix du Windows dans la description d'un PC neuf, c'est considéré comme de la vente liée : http://www.zdnet.fr/actualites/vente-liee-darty-condamne-a-afficher-le-prix-de-windows-39381935.htm

Pourtant actuellement en France, aucun marchand ne va afficher le tarif détaillé de chaque logiciel installés sur un PC neuf, j'appelle cela du racket.

Linux est totalement gratuit et les logiciels libre ou Open Sources sont sous licences libre (GPL, LGPL, Apache ...) ce qui permet l'échange et leur installation sans aucune contrainte.

D – 8. Le support technique

Windows à une durée limitée dans le temps, c'est-à-dire qu'au bout d'un certain temps Windows et ses logiciels compatibles ne seront plus mis à jour (Windows XP par exemple). Dernièrement j'ai tenté de trouver un Antivirus avec sa base de données à jour sur un Windows XP pour un vieux PC (P3 512méga de RAM), j'ai eu beaucoup de mal à en trouver un qui fonctionne avec cette configuration sans que toutes les ressources du PC ne soient utilisées (j'en ai trouvé seulement deux qui fonctionnent encore sous XP). Jusque récemment il fallait payer pour passer au Windows supérieur, le Windows 10 est dorénavant gratuit.

D – 9. L'utilisateur devient un produit.

Cela a commencé avec Apple OSX où l'on doit créer un compte Itunes (avec pas mal d'infos personnelles) pour pouvoir mettre à jour son système d'exploitation qui est pourtant gratuite, sachant que sous Itune l'on doit (mais on peut heureusement refuser) lâcher notre code de carte bancaire. La méthode est désormais reprise par Google Play Store et Windows Store depuis peu.

D – 10. Les espions.

Sans être parano, il y a quand même de très fort soupçons d'espions logiciels sous Windows et OsX créer pour comprendre nos habitudes au quotidien et moi je n'aime pas qu'on me surveille.

http://www.contre-info.com/windows-10-veritable-logiciel-espion

Rien de tel avec Linux à part si vous installez Google Chrome.

E – Les trucs cool de Linux

1- Pas besoin d'anti virus.

2 - Je peux avoir l'affichage que je veux, il y a de nombreux gestionnaires de fenêtre (Kde, Gnome, Lxde …) avec chacun leurs différences. Personnellement je préfère KDE, car il se rapproche au fonctionnement de Windows  etpeut être complètement modulable et avoir un affichage Mac OSX ou Windows (toutes versions) configurable à tous les niveaux.

3 – Je branche un disque-dur externe et je peux lire n'importe quel partition. Un PC Windows ne peux lire une partition Linux ou Mac OSX (peut-être avec des drivers supplémentaires), un Mac ne peut lire de partition NTFS windows ni ext4 Linux.

4 – Il y a des logiciels exceptionnels comme Amarok ou Mixx gratuit pour la gestion des mp3. Avec une platine Traktor, vous pouvez faire votre Dejay comme un pro.

5 – Les logiciels sont inter-connectés avec d'autres plateformes web. Dans de nombreux logiciels, des ajouts de scripts ou plugins et autres sont téléchargeables directement par le configurateur du logiciel.

6 - Avoir des effets sur l'ensemble du bureau nativement, j'ai sur toutes mes fenêtres un effet gélatine.

7 - Tout est gratuit.

8 – Steam arrive sur Linux.

9 – Pas besoin de défragmenter. Tous les fichiers sont stockés sur le disque dur en un seul morceau.

10 – Aucun soucis d'installer des logiciels avec la peur de prendre de la pub ou autre virus.

11 – Mon PC démarre en moins de 15 secondes.

12 – Je branche l'imprimante, la clé usb, la clé usb wifi, la webcam et tout fonctionne sans rajout de drivers..

13 – Je plante plus mon PC tous les jours. Sous Linux, j'arrive quand même à le planter mais c'est assez rare.

14 – Je contrôle complètement mon matériel et je peux le surveiller.

15 – Si on me demande de l'aide informatique, je réclame à virer Windows pour une distribution Linux. Windows, c'est de la m...de

Soyez libre, soyez Linux.

Autres menus

logo

Création d'applications PHP

Copyrights


Tous droits réservés - YannickTanguy.com - 2012/16
Graphiste Designer & développeur de site internet depuis 1997